Mon appel à vous, chers membres de Politique Intégrale

En 2019, le paysage politique de la Suisse a été fortement modifié grâce à la prise de conscience du changement climatique ainsi qu’au succès des mouvements verts et des jeunes activistes en faveur du climat. Et encore beaucoup de changements et de bouleversements. Politique Intégrale est également de plus en plus concernée par cette évolution.

Je souhaite que nous, en tant que membres et sympathisants de PI, nous soutenions activement les initiatives et es approches déjà existantes et prévues qui sont conformes à notre ligne. De nombreuses multinationales suisses actives dans le monde entier sont indifférentes à l’environnement, au commerce équitable, et aux standards sociaux minimaux. Il en va de même avec …

l’accord de libre-échange avec l’Indonésie :

  • Il a été décidé à court terme de recueillir 50’000 signatures d’ici à la mi-avril ; alors, nous comptons sur votre participation…L’économie est là pour l’Homme – Ce n’est pas l’Homme qui est là pour l’économie. Il faut un changement de cap à tous les niveaux.
  • Entendez bien : un profit annuel de 220 milliards de francs provenant des sociétés de commerce du pétrole en Suisse..
  • Pour ce référendum, j’ai appliqué notre méthode d’intégration et suis arrivé à la conclusion que celle-ci était nécessaire et sensée.
  • Feuille de signature
  • L’initiative de l‘Uniterre

Les concessions tarifaires massives pour l’huile de palme qui ont été signées par la Suisse dans le cadre de l’accord du libre-échange avec l’Indonésie ne profitent qu’aux négociants de matières premières et à l’industrie agroalimentaire.

  • Alors qu’en septembre 2019 en Indonésie 300’000 hectares de forêt tropicale brûlaient, il est incompréhensible de voir la Suisse encourager le commerce de l’huile de palme.
  • Les importations d’huile de palme bon marché mettent les producteurs locaux de tournesol et de colza sous pression.
  • Nous voulons dénoncer le rôle des entreprises qui font le commerce de matières premières agroalimentaires telles que l’huile de palme. Quatre de ces entreprises qui exercent leur activité à Genève – Cargill, Bunge, Louis Dreyfuss Company et Olam – poursuivent un seul et unique but, celui de gagner 220 milliards de dollars par an. Cette somme correspond au produit national brut total des 40 pays les plus pauvres.
  • Conformément au « principe du pollueur-payeur », nous allons désormais leur facturer les coûts sociaux et environnementaux qu’ils engendrent.
  • En même temps, étant tributaires de nos propres ressources financières, nous démarrons notre crowdfunding pour la campagne de l’huile de palme pour soumettre cette question au vote de la population. Lien vers le site Internet

 

Pour de plus amples informations :

  • Rudi Berli, Président Uniterre Genève, (fr/dt), 078 70 77 883

  • Willy Cretegny, Biowinzer, Nouveau Radical, (fr), 079 626 08 25

  • www.nein-zum-freihandel.ch/fr/

 

Merci d’avoir lu ce texte jusqu’à la fin ainsi que pour votre engagement

Salutations

Karl Zschiegner